Repenser sa stratégie d’accueil touristique avec le SADI

Les offices du tourisme de la CASDDV et de la CCGHV renforcent leur engagement dans la promotion touristique durable

| Offices de tourisme et promotion du territoire

La mission centrale des offices de tourisme est de faire la promotion des patrimoines et des activités présents sur son territoire. A travers leurs actions, ces derniers ont donc un impact sur la fréquentation touristique. Leurs actions de promotion ont évidemment des conséquences heureuses sur l’économie locale puisqu’elles contribuent à faire vivre les sociaux professionnels. Elles offrent aussi la possibilité aux touristes de découvrir la beauté et la richesse de nos patrimoines.

| Un contexte changeant à appréhender

Néanmoins, avec le contexte de changement climatique et l’impact des activités humaines sur les milieux, la vitalité environnementale de certains de nos sites touristiques se fragilise. Le tourisme étant l’une de ces activités, il est capital d’éviter que notre territoire soit victime de son succès à cause de sur-fréquentation ou de mal-fréquentation avec des visiteurs aux pratiques inadaptées.

En 2024, l’office du tourisme de la CCGHV et de la CASDDV vont donc accélérer leur adaptation et réactualiser leur stratégie de promotion touristique. Dans les prochaines semaines, ils vont lancer la réalisation d’un Schéma d’Accueil et de Diffusion de l’Information touristique (SADI) avec le soutien financier du Commissariat de Massif des Vosges et le soutien technique du PETR du Pays de la Déodatie.

La structuration de ce schéma offrira une feuille de route pour inclure d’avantage la sensibilisation à l’environnement dans une promotion touristique raisonnée.

| ... Un défi à relever

Néanmoins la tâche n’est pas simple puisqu’aujourd’hui un touriste sur dix seulement franchit la porte d’un des bureaux de l’office du tourisme. Pour la grande majorité des neufs autres, ils trouvent l’information en ligne via une multitude de sources et de sites internet. Cette évolution des pratiques impose de repenser la manière et les outils de promotion afin de valoriser notre destination touristique en partenariat avec les territoires voisins et avec tous les socioprofessionnels de la filière touristique.

En bref, à travers la réalisation de ce schéma qui aboutira à des actions très concrètes dès 2024, les offices du tourisme comptent bien contribuer à préserver durablement la qualité de l’accueil touristique tout en agissant dans le respect des populations locales et des milieux naturels.

Les offices de tourisme du territoire du Pays de la Déodatie :

  • Office de tourisme Vosges Portes d’Alsace
    03 29 42 22 22  – tourisme@vosges-portes-alsace.fr
    www.vosges-portes-alsace.fr
  • Office de tourisme Bruyères Vallons des Vosges
    03 29 50 51 33  – tourisme.vallonsdesvosges@gmail.com
    www.tourisme-bruyeres.com
  • Office de tourisme Gérardmer Hautes-Vosges Tourisme
    03 29 27 27 27  – info@gerardmer.net
    www.gerardmer.net 

Participation à la 34ème édition du Festival International de Géographie

Retour sur la 34ème édition du Festival International de Géographie

Cette année le PETR du Pays de la Déodatie s’est fortement mobilisé durant la 34ème édition du Festival international de Géographie. « Le thème du Festival : Urgence face au dérèglement climatique constitue l’ADN du PETR et se place au cœur de nos actions », rappelle Aurélien Bansept, Président de la structure. 

Plusieurs grands temps forts ont été menés par le PETR :

| Tout le weekend

Tenue d’un stand de promotion des Grandes Échappées Vosgiennes en partenariat avec le Massif des Vosges avec la présence de Sophia Leudihac, cheffe de projet itinérances pédestres et Carole Villemin, chargée de communication. Les Grandes Échappées Vosgiennes sont un produit écotouristique incontournable du territoire qui propose aux randonneurs plus de 460 km de parcours d’itinéraires pédestres balisés GR® de Pays, dans les plus beaux secteurs de la Déodatie et de la vallée de la Vologne.

Stand GEV_FIG 2023
Conférence Avenir Montagne_FIG 2023

| Le vendredi matin 

Animation d’une micro conférence « Croiser promotion et préservation des espaces naturels » par Maxime Berque, chef de projet avenir montagne ingénierie. Micro conférence durant laquelle les participants ont pu prendre connaissance du travail et des réflexions menées durant l’étude de gestion de la fréquentation touristique sur sites naturels. Cette étude est portée par le PETR du Pays de la Déodatie et le PETR du Pays de Remiremont.

| Le Samedi Matin

Participation d’Aurélien Bansept, Président du PETR lors de la table ronde : « La Déodatie face aux urgences : l’eau et la sécheresse ». Table ronde durant laquelle il a été rappelé l’absolue nécessité de préserver la ressource en eau afin de limiter notre impact sur les milieux naturels. Il a également été fait mention des actions déjà mis en œuvre visant à préserver la quantité et la qualité de cet or bleu. Cette table ronde faisait aussi écho à celle sur la forêt coorganisée avec le PETR qui a permis d’aborder l’avenir de la forêt Déodatienne face aux changements climatiques entre gestion forestière, organisation de la filière, préservation de la biodiversité et attractivité touristique.

Tables rondes "La Déodatie face aux urgences"_FIG 2023

Des enjeux au cœur du territoire :

La forte affluence enregistrée pendant le week-end du FIG témoigne de l’intérêt et de l’inquiétude du public face au dérèglement climatique et démontre ainsi tout l’enjeu à travailler collectivement sur ces sujets en Déodatie.

Le PETR, au travers de son projet de territoire, accompagne déjà la mutation des filières face au changement climatique et se propose d’innover pour une gestion durable des ressources naturelles tout en préservant l’attractivité et la qualité de vie de ses territoires ruraux.

Les bons réflexes pour une pratique responsable en pleine nature

Les bons réflexes pour une pratique responsable en pleine nature

Balades à pied ou à vélo, baignade, escalade, parcours accrobranche ou simple pique-nique, notre territoire regorge d’activités pour pouvoir profiter de la richesse naturelle offerte par le Massif des Vosges.

Pourtant, sur ce massif montagneux le plus peuplé de France, l’impact des activités humaines sur l’environnement est bien présent.

Pour préserver ses ressources fragiles et précieuses, et pouvoir profiter encore longtemps de la beauté de notre territoire, quelques bonnes pratiques s’imposent : limiter au maximum son empreinte carbone pour se déplacer, respecter la biodiversité ou encore réduire le risque de départ incendie…

| Opter pour une solution de mobilité réduisant son empreinte carbone

A travers le territoire, plusieurs options de mobilités douces et transports en commun sont possibles pour limiter son empreinte carbone pendant ses temps de loisirs.

Un maillage de transports en commun est en effet proposé pour relier de nombreuses communes proposant des activités de pleine nature, des sentiers de randonnée ou des activités nautiques et de baignade.

| En bus

Un réseau de transport en cars et autocars interurbains propose ainsi des solutions pour relier de nombreuses communes sur le territoire, sur des lignes régulières ou avec un transport à la demande (TAD).

Retrouvez tous les horaires et informations sur le site de Fluo Grand-Est

| En train

Plusieurs communes sur le territoire du Pays de la Déodatie possèdent aussi des accès gare directs, avec le passage des lignes TER/TGV n°62, 67 et 110. Par exemple, à Raon-l’Étape, Saint-Dié-des-Vosges, Provenchères-et-Colroy, Bruyères ou encore Épinal, les options sont nombreuses.

Retrouvez tous les horaires et informations sur le site de la SNCF

| Avec la Navette des crêtes

Sur le secteur des Hautes Vosges pendant la saison estivale, une navette permet de rejoindre les sommets du massif et la route des crêtes depuis plusieurs communes limitrophes. 

Navette opérationnelle du 1er juillet au 31 août et sur les week-ends de septembre.

Plus d’informations auprès de la Maison de la Région d’Épinal

| En covoiturage

Si vous souhaitez partager votre trajet, comme conducteur ou comme passager, pensez au covoiturage ! Plusieurs aires ont été aménagées sur le territoire pour faciliter les rencontres entre covoitureurs.

→ Retrouvez plus d’informations pour trouver ou proposer un trajet sur les sites de covoiturage comme Blablacar, Flixcar ou Mobicoop.

Enfin, n’hésitez pas à vous adresser aux Offices de tourisme du territoire pour choisir et organiser votre prochaine sortie ou activité dans la nature vosgienne :

  • Office de tourisme Vosges Portes d’Alsace
    03 29 42 22 22  – tourisme@vosges-portes-alsace.fr
    www.vosges-portes-alsace.fr
  • Office de tourisme Bruyères Vallons des Vosges
    03 29 50 51 33  – tourisme.vallonsdesvosges@gmail.com
    www.tourisme-bruyeres.com
  • Office de tourisme Gérardmer Hautes-Vosges Tourisme
    03 29 27 27 27  – info@gerardmer.net
    www.gerardmer.net

| Respecter la faune et la Flore

Pour respecter les milieux naturels traversés et pratiquer son activité de façon responsable, quelques gestes simples doivent être adoptés : rester sur les sentiers balisés et espaces de pratique délimités, repartir avec ses déchets et ne laisser aucune trace de son passage, ne pas cueillir les fleurs, prélever en petite quantité les fruits sauvages et champignons…

Zoom sur le programme « Quiétude Attitude » :

Du côté de la faune sauvage, le programme Quiétude Attitude, porté par le Parc naturel régional des Ballons des Vosges, encourage les bonnes pratiques et sensibilise à la question. 5 bons réflexes sont ainsi proposés afin que chacun puisse contribuer au respect de la quiétude de la faune sauvage. 

Adopter ces 5 bons réflexes, c’est contribuer à la préservation de la faune sauvage :

N° 1 – JE PRENDS CONNAISSANCE DES ZONES DE QUIETUDE

Avant votre départ, planifiez votre sortie en localisant les zones de quiétude et prenez connaissance de la réglementation des espaces protégés.

N° 2- JE RESTE SUR LES ITINÉRAIRES BALISÉS DANS LES ZONES DE QUIÉTUDE

D’une manière générale, dans la nature, je privilégie les chemins et sentiers balisés pour laisser à la faune des zones de tranquillité.

N° 3- JE RESPECTE LE SILENCE DE LA NATURE

Les espèces les plus fragiles ont besoin de calme pour survivre, les humains le recherchent pour se ressourcer.

N° 4- JE TIENS MON CHIEN EN LAISSE

Les chiens en liberté peuvent provoquer la fuite des animaux sauvages et compromettre la nidification des oiseaux nichant au sol.

Attention ! Les chiens, même tenus en laisse, sont interdits dans certains espaces protégés. D’autre part, en forêt, les chiens doivent être tenus en laisse en dehors des allées forestières du 15 avril au 30 juin.

> Consulter l’arrêté du 16 mars 1955 relatif à l’interdiction de la divagation des chiens.

N° 5- JE PRIVILÉGIE LES ACTIVITÉS EN JOURNÉE

La nuit, la faune est habituée au calme et à l’absence d’activité humaine. L’aube et le crépuscule sont des moments où les animaux sont les plus actifs pour chercher leur nourriture. 

| Être extrêmement vigilant face au risque incendie

Durant l’été 2022, 150 hectares de forêt ont été dévastés par les incendies, du jamais vu dans le département. Afin d’éviter que cette situation ne se reproduise à nouveau, Météo France publie quotidiennement sur son site « la météo des forêts » pour informer et sensibiliser les usagers aux risques de feux et leur expliquer les bons réflexes afin d’éviter les départs de feux, en particulier dans les zones sensibles identifiées.

Une carte indiquant le niveau de danger de feu par département pour les deux jours suivants est disponible depuis le 1er juin 2023 : https://meteofrance.com/meteo-des-forets .

Celle-ci indique le niveau risque incendie avec une échelle de quatre couleurs :

En parallèle, la préfecture des Vosges évaluera régulièrement le niveau de vigilance à appliquer et mettra en place une série de mesures d’interdiction si la situation l’exige comme par exemple l’interdiction de faire un barbecue. L’été, le bon réflexe est donc d’aller faire un tour sur le site de Météo France avant votre sortie nature. 

Pour information, les services de l’Etat rappellent que les feux sont ainsi interdits en milieu forestier et à moins de 200 mètres de ce dernier ainsi que les barbecues. Il est également interdit de fumer dans tous les bois et forêts y compris dans les véhicules circulant sur les voies les traversant.

Attention, des sanctions pécuniaires et pénales sont prévues en cas de violation involontaire d’une obligation de prudence ou de sécurité incendie : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F34031

Bilan parcours de formations « Vers une destination durable »

Pour plus d'informations :

Cécile HOULLÉ
Chargée de mission Adaptation au changement climatique
– – –
☎ 03.29.52.45.82
✉ choulle@deodatie.com

Bilan parcours de formations « Vers une destination durable »

Dans le cadre du Contrat de Transition Écologique et de l’adaptation au changement climatique sur le territoire, le Pays de la Déodatie a coordonné en 2022 un parcours de formations pour former et soutenir les acteurs socio-professionnels touristiques « vers une destination durable ». Entre décembre 2021 et novembre 2022, 90 participants ont ainsi pu être formés.

L’expérience a été renouvelée pour une 2ème édition en 2023-2024 en collaboration avec les trois offices de tourisme du territoire dans de nouveaux lieux et avec l’apparition de nouvelles thématiques.

Différents sujets ont été couverts pour accompagner les professionnels dans l’évolution de leurs pratiques face aux impacts du changement climatique sur le territoire : visiter et protéger les forêts et milieux humides, préserver les ressources en eau en quantité et en qualité, encourager l’usage des mobilités douces, adapter notre cadre de vie et nos bâtiments…

Ces formations pratiques, interactives ont permis la rencontre d’acteurs du tourisme, de la protection de l’environnement et du patrimoine autour de thématiques impactant de plus en plus notre territoire. 

Les chiffre clés de cette deuxième édition :

  • 4 acteurs (OTI de Gérardmer, Bruyères et Saint Dié + le PETR)
  • 8 Formations entre Septembre 2023 et Mars 2024
  • 22 intervenants partenaires (PNRBV, ONF, Etc Terra, CEN, Chambre d’Agriculture des Vosges, Groupe des Agriculteurs Bio des Vosges, CD 88, SDIS, CASDDV, le Club Vosgien, le SNAMM…)
  • 71 participants formés

Retours des participants :

*Extrait du questionnaire de satisfaction : Pour quelles raisons vous engagez-vous pour développer une destination durable ? 

  • « Préserver notre territoire »
  • « Déjà très engagée à titre personnel, je me sens tout simplement concernée »
  • « Car nous sommes en relation permanente avec les socio-pro et les touristes »
  • « Pour protéger la nature et être attentif au niveau touristique »
  • « Pour pérenniser l’activité touristique sur notre territoire et être porteur de message »
  • « C’est nécessaire »
  • « C’est un choix inévitable dans le contexte actuel, nous avons plus de demandes des touristes »
  • « Favoriser un tourisme raisonné et véhiculer les bonnes pratiques »
  • « Pour promouvoir des actions destinées à nos socio-pro »
  • « Développer et protéger certains lieux et aspects des formes de tourisme de notre territoire »
  • « Pour conjuguer l’accueil des voyageurs avec mes convictions écologiques et un engagement concret en faveur des acteurs locaux »
  • « Parce que c’est important qu’un maximum de personnes se mobilise pour la Planète »

Après avoir souligné les points d’amélioration, les 4 partenaires (les Offices de Tourisme Intercommunaux de Bruyères Vallons des Vosges, Saint-Dié-des Vosges, Gérardmer Hautes Vosges et le PETR ) sont tombés d’accord pour renouveler l’opération en 2024-2025. Différents formats (ateliers participatifs, sorties nature, webinaires, petits-déjeuners…) sur différentes périodes (weekend, semaines, soirées…) vont permettre de capter une plus grande diversité d’acteurs socio-professionnels.

Le programme est en cours de construction et sera diffusé en juin prochain. Restez alerte car il sera plein de bonnes surprises avec des rendez-vous mensuels entre Octobre 2024 et Mai 2025 !

Pour + d’informations, contactez Cécile HOULLÉ, chargée de mission ACC, au 03.29.52.45.82 ou par mail : choulle@deodatie.com

Étude de gestion de la fréquentation touristique. Vers un tourisme durable et raisonné en Déodatie?

Étude de gestion de la fréquentation touristique : Vers un tourisme durable et raisonné en Déodatie ?

Un travail conjoint entre le PETR du Pays de la Déodatie et le PETR du Pays de Remiremont

Dans le but d’aider les territoires à mieux gérer la fréquentation touristique, le Pays de la Déodatie et le Pays de Remiremont ont lancé depuis plusieurs mois un travail conjoint visant à accompagner les territoires qui disposent de sites touristiques en milieu naturel comme des lacs, des cascades, des tourbières ou encore des massifs forestiers.  

Une dizaine de sites ont été retenus et ont fait l’objet d’une analyse minutieuse : Accessibilité du site, activités pratiquées, temps de visite, nombre de visiteurs par jour, etc. Autant de réponses apportées pour mieux comprendre l’usage du site et améliorer l’expérience du visiteur. 

Ce travail vise aussi à limiter l’impact de l’activité humaine sur le milieu naturel. En effet, certains sites vosgiens sont extrêmement sensibles d’un point de vue environnemental et la pratique d’activités touristiques a un impact considérable sur certaines espèces. Ainsi donc, tous les sites naturels ne sont pas faits pour toutes les pratiques ni capables d’accueillir un nombre infini de visiteurs.

L'exemple du lac de la Maix

Le Lac de la Maix, très restreint en superficie, accueille des espèces aquatiques fragiles et protégées à l’image du nénuphar nain, extrêmement sensibles face aux activités humaines. Pourtant, les gestionnaires du site ont constaté de nombreux comportements inappropriés comme la baignade ou la pratique du paddle qui nuisent, voir qui mettent en péril l’espèce. 

Afin de remédier à cette situation, la commune de Vexaincourt et l’office national des forêts ont posé une barrière interdisant l’accès direct au site en voiture pendant la période estivale 2022. Cette mesure simple a eu pour effet de réduire fortement le nombre de pratiques inappropriées et sera renouvelée du 15 juin 2023 au 15 septembre 2023. Conscients qu’il fallait prendre soin de ce lieu empli de légendes, la majorité des riverains et des touristes interrogés ont d’ailleurs accueillis très favorablement cette action. 

Prospectives

Durant l’été 2023, le Pays de la Déodatie proposera un plan de gestion sur chacun des 10 sites étudiés ou figureront des actions comme celle mise en œuvre sur le lac de la Maix. La finalité est de réussir à concilier la promotion du territoire et la protection des milieux naturels afin que nous puissions toutes et tous profiter encore longtemps de la beauté qui nous entoure !

Pendant les vacances de noël 2022, le site des cascades de Tendon a accueilli jusqu’à 690 visiteurs par jour. Victime de son succès, on imagine facilement l’affluence en plein été, d’où la nécessité de trouver des solutions de préservation de ces sites naturels convoités.