Le territoire

- Le territoire -

Situé à l’Est du département des Vosges (+ 3 communes en Meurthe-et-Moselle), en région Grand Est, le PETR du Pays de la Déodatie est composé de 119 communes regroupées en 3 intercommunalités :

Essentiellement rural, son territoire regroupe un peu plus de 105 000 habitants, dont 20 000 pour la commune de Saint-Dié-des-Vosges. Avec environ 1 400 km2 de superficie, sa surface s’étend presque intégralement dans le périmètre du Massif des Vosges, l’un des six principaux massifs de France et le seul de cette ampleur dans le tiers Nord de la France.

Un tiers de son territoire est également compris dans le périmètre du Parc Naturel Régional des Ballons des Vosges.

| Une identité paysagère forte et diversifiée

Les mille mètres de dénivelé que comporte le Pays de la Déodatie recèlent une diversité de paysages de montagne, véritable écrin de nature parcouru de cours d’eau prenant naissance sur les plus hauts sommets vosgiens et s’écoulant vers la plaine en direction d’Epinal et Nancy. Ces paysages d’exception apportent le gîte à une biodiversité remarquable que les touristes et locaux peuvent apprécier facilement au détour d’un sentier ou perché sur un point de vue.

La
Déodatie, c’est d’abord la forêt, qui couvre près de 70% de la surface du Pays ; un taux exceptionnel qui fait du territoire une partie importante du poumon vert que représente les Vosges. La Déodatie c’est aussi l’eau, chaque vallée abritant sa source et les rivières se rejoignant au gré des pentes, formant notamment la Vologne et la Meurthe. Le territoire compte de nombreux points d’eau, des plus petits : zones humides et étangs jusqu’aux plus grands : lacs de Pierre-Percée, de Gérardmer et de Longemer. 

Cette
diversité de milieux permet le développement d’une faune et d’une flore typique ; 70% du territoire est couvert de zones de reconnaissance ou de protection des intérêts écologiques. Ces richesses, fruits de la variété et de l’enchainement des reliefs de la Déodatie, offrent de remarquables points de vue, aussi bien sur le piémont qu’en haut des sommets, comme sur le toit de la Déodatie, le Hohneck, qui culmine à 1363 mètres d’altitude.

Ce
cadre naturel constitue un terrain de jeu recherché des sportifs (randonneurs, vététistes, triathlètes, skieurs, …) et accueille chaque année des évènements plébiscités (Triathlon de Gérardmer, X-Terra de Xonrupt-Longemer, Trails, …).

| Une histoire riche de milliers d’années

Les premières traces d’occupation du territoire remontent au premier âge de fer : le développement de la culture celte en provenance de l’Est s’installe sur divers contreforts et zones escarpées, recélant des ressources (bois, nourriture, eau) et permettant de contrôler certaines voies naturelles de communication. Les celtes des Vosges (dont la déesse « Vosegus » donna nom au massif) occupèrent ainsi plusieurs sites sur le territoire du Pays, le plus renommé étant le site de la Bure, à proximité de la ville de Saint-Dié des Vosges.

Les
ressources du territoire, avec une abondance de bois et d’eau (force motrice), l’ont conduit à développer une forte culture et présence industrielle (textile, papeterie), jointe à l’exploitation directe du bois et à l’élevage qui constituent toujours l’identité et l’activité de la Déodatie.

Dans l’Histoire contemporaine, le territoire fit parti du duché de Lorraine, le nord du Pays ayant ensuite constitué la principauté de Salm avant son annexion à la République française en 1793. Les guerres de cette période ainsi que celles du XXe siècle ont profondément marqué cet espace, géographiquement stratégique, souvent disputé et théâtre d’affrontements destructeurs.

Cette Histoire vaste est aujourd’hui exprimée par les
traditions (Schlitteurs, gastronomie…) et le patrimoine bâti (fermes Vosgiennes, Abbayes, Cathédrale, mémoriaux, musées, sites celtiques, proto-industriels…).

Ainsi, la
Déodatie, dont le nom même est tiré du moine Saint-Déodat, fondateur d’un vaste ban montagnard centré sur la vallée de la Meurthe au VIIe siècle, est un territoire de rencontre entre des caractéristiques naturelles fortes et une histoire humaine tourmentée, lui donnant ainsi sa singularité. Le territoire accueille aujourd’hui des évènements d’ampleur, comme le Festival International de Géographie à Saint-Dié-des-Vosges (ville où fut nommé le continent américain) ou le Festival international du film fantastique à Gérardmer.

Les commentaires sont clos.