GRP – Déodatie, TOUR DE LA VOLOGNE

GR®P - DÉODATIE, TOUR DE LA VOLOGNE


Référente des GEV 

Sophia Leudihac 
☎ 03.29.56.71.72
✉ sleudihac@deodatie.com


Epinal Tourisme
☎
03.29.82.53.32
✉ office.tourisme@epinal.fr 

www.tourisme-epinal.com

 

Office de Tourisme de Bruyères, Vallons des Vosges
☎
03.29.50.51.33
✉ tourisme.vallonsdesvosges@gmail.com

www.tourisme-bruyeres.com

Office de Tourisme Hautes-Vosges
☎ 03.29.27.27.27
✉ info@gerardmer.net 
www.gerardmer.net

Partez d’Epinal pour une aventure de 145 kilomètres à la découverte de la Vologne. Onze jours pour parcourir des paysages variés, à la rencontre de la source de cette rivière près du Hohneck !

Avant d’attaquer votre itinérance, attardez-vous à Epinal, la cité des Images, admirez son château et son parc arboré, sa Tour Chinoise ou offrez-vous un voyage dans les étoiles au Planétarium. Puis vous emprunterez le GR5F pour rejoindre le GR® de Pays du Tour de la Vologne. Bruyères, Gérardmer, Granges-Aumontzey, Xonrupt-Longemer, toutes ces villes vous accueilleront pour une baignade en eau claire, une découverte du patrimoine rural et artisanal vosgien ou encore un rafraîchissement en terrasse après une longue journée de marche.

Du Piémont vosgien, aux portes des Hautes-Vosges puis jusqu’à l’ascension du troisième sommet du massif, ce sont autant de panoramas devant lesquels s’émerveiller. Des roches, des forêts, des chaumes, des lacs, des jardins d’altitude, vous aurez un condensé des Vosges sur un seul itinéraire.

Puis les crêtes et le Hohneck. Point culminant de votre itinérance, vous longerez des falaises abruptes où gambadent des chamois. Vous ne saurez que choisir entre admirer ces animaux ou contempler la vue époustouflante devant vous, où par beau temps, les Alpes se dévoilent dans un arrière-plan clair et blanc.

Enfin, vous suivrez à nouveau la Vologne pour retrouver votre chemin jusqu’à votre point de départ, pleins de beaux souvenirs en tête.


– – – 

Télécharger – Tracé GPX_GRP_VOLOGNE
Télécharger – fiche balisage GR de Pays

GR®P – DÉODATIE, TOUR DE LA VOLOGNE
Boucle entière :
~ 110 jours
Distance : 
145 km

Étape 1 : Epinal – La Baffe
20,70 km | 385 D+ | 327 D- | 6h

Si vous partez d’Epinal, il vous faudra prendre le GR5F pour rejoindre le Tour de la Vologne. C’est l’occasion de découvrir la Cité des Images ! Le château et son superbe parc arboré, ou encore la célèbre Imagerie et son musée pour les amateurs d’histoire avec ou sans grand H ; le Planétarium pour les plus rêveurs d’entre vous ou encore la Tour Chinoise pour les amateurs de voyages : il y en a pour tous les goûts !

Ce n’est pas pour rien qu’Épinal fait partie des 50 premières villes françaises où il fait bon vivre : une rapide déambulation dans les rues et ruelles du centre-ville à la découverte de son architecture vous permettra de vous en rendre compte.

Puis vous délaisserez la ville pour rejoindre champs et prairies, pistes et routes forestières. Entre pins sylvestres et feuillus, vous découvrirez des blocs de grès rose, véritable emblème du Massif des Vosges

Étape 2 :La Baffe – Bruyères
19,90 km | 411 D+ | 327 D- | 6h

A partir de là, vous quitterez progressivement les champs pour rejoindre une forêt aux ambiances et essences variées. Vous passerez tout d’abord par le village de Charmois-devant-Bruyères avant de filer à l’ombre des arbres en direction de la Croix de Faîte. Puis vos pas vous mèneront devant le monument Américain en souvenir des libérateurs de Bruyères en 1914 et à l’embranchement des 7 Frères où vous attend un hêtre remarquable à 7 troncs. Vous irez ensuite au Point du Jour où vous pourrez apprécier une vue dégagée sur Bruyères et toute la vallée de la Vologne.

En arrivant sur Bruyères, prenez garde aux fourmis. Non pas que vous risquiez de les écraser mais bien de les heurter sur la Montagne des Fourmis Géantes ! Une fois que vous apercevrez ces sculptures d’insectes pour le moins atypiques, vous ne serez plus loin de la fin de votre étape : la ville de Bruyères.

Étape 3 : Bruyères – Granges-Aumontzey
13,20 km | 387 D+ | 367 D- | 4h20

Comme vous n’êtes qu’au début de votre aventure, prenez le temps de visiter la ville de Bruyères, de monter à la Tour de l’Avison pour admirer la vue sur le piémont vosgien, ou de flâner jusqu’aux étangs de Pointhaie.

Vos pas vous mèneront ensuite assez vite à Granges-Aumontzey au travers de forêts et villages. En chemin, vous passerez à proximité du village d’Aumontzey où la chapelle Notre-Dame-du-Rosaire vaut le détour. Avec son architecture orientale, elle a été voulue par les patrons de l’usine de filature et tissage installée à Granges et à Aumontzey. Cette chapelle n’avait pas qu’une vocation religieuse. Une salle avec une scène construite sous la chapelle avait pour objectif de réunir les jeunes du pays pour y faire du théâtre. Un autre aspect plus étonnant encore avec le faux clocher qui servait de château d’eau.

Puis en laissant une carrière sur votre gauche, vous atteindrez Granges-Aumontzey pour y passer la nuit.

Étape 4 : Granges-Aumontzey – Xonrupt-Longemer
21,50 km | 820 D+ | 513 D- | 7h15

Une grosse étape vous attend mais les atmosphères variées sauront vous ravir ! Prenez le champ des roches, curieux chaos rocheux que vous croiserez sur votre chemin. Cet amas de pierres se dévoile là où on ne saurait s’y attendre. Vous pourrez aussi apprécier une vue plus dégagée avec un détour de 20 minutes aller-retour au belvédère de Giropaire.

En poursuivant votre chemin à l’abri des résineux, vous arriverez à la Roche du Corbeau puis au Pont des Fées, de quoi vous inspirer maintes histoires à raconter après votre randonnée ! A partir d’ici, vous pouvez choisir de remonter sur la crête jusqu’à la roche des Bruyères puis la Roche du Page pour contempler la vue sur Gérardmer et Xonrupt-Longemer, ou de terminer votre étape en passant par le Saut des Cuves.

Étape 5 : Xonrupt-Longemer – Le Hohneck
16 km | 711 D+ | 171 D- | 5h30

Cette étape vous mènera au point culminant de votre itinérance : à l’assaut du Hohneck ! Troisième plus haut sommet du Massif des Vosges, il saura vous offrir une vue incroyable à 360° en récompense de vos efforts.

Vous emprunterez d’abord un chemin forestier où un petit pont en pierre vous offrira la possibilité d’aller voir l’étang de Belbriette. Puis la forêt laissera place à une chaume entourant une auberge. A savoir, les « hautes-chaumes » ou « gazons » sont des prairies subalpines créées par l’homme après défrichement.

Pas après pas, mètre après mètre, vous atteindrez le col de la Schlucht à 1139 mètres d’altitude. Il est connu pour être le départ du mythique Sentier des Roches, une randonnée pour le moins vertigineuse ! Rassurez-vous, l’itinéraire ne vous y emmènera pas.

En revanche, vous gravirez doucement au fil du chemin de crêtes encore quelques centaines de mètres vous séparant encore du sommet du Hohneck. Culminant à 1362 mètres, c’est le sommet le plus alpin du massif en raison de son climat rude avec des vents forts et un taux de pluviométrie élevé. Par temps clair et dégagé, les Alpes suisses et autrichiennes et même le Mont-Blanc se dévoilent à l’horizon.

Étape 6 : Le Hohneck – Gérardmer
15,50 km | 143 D+ | 814 D- | 5h

L’avantage quand on est au point culminant de sa randonnée, c’est qu’on ne peut que redescendre ! Vous aurez essentiellement du dénivelé négatif sur cette étape jusqu’à Gérardmer. Vous auriez pu emprunter le tramway reliant Retournemer, la Schlucht puis le Hohneck mais celui-ci cessa d’exister en 1940. Alors, en passant par le Haut Chitelet puis le col de Thiaville, vous rejoindrez le Collet où vous étiez la veille en empruntant un petit sentier étroit sous les arbres. Inutile de préciser que les points de vue sur la vallée se succéderont.

Vous traverserez aussi la route des crêtes, route touristique incontournable de 80 kilomètres, autrefois utilisée par les militaires pendant la Grande Guerre.

Cette journée sera placée sous le signe de l’eau ! Un court détour par un sentier s’enfonçant dans la forêt le long de la Vologne vous emmènera à la découverte de la Cascade de Charlemagne. Puis vous contournerez  le lac de Retournemer et sa cascade avant d’atteindre celui de Longemer puis de Gérardmer où vous pourrez enfin vous reposer. Voici l’occasion de visiter la ville, de flâner au bord du lac ou de savourer une bonne tarte aux myrtilles !

Étape 7 : Gérardmer – Champ-de-Laxet
21km | 521 D+ | 469 D- | 6h30

A partir d’ici, vous allez laisser derrière vous les Hautes Vosges. Vous rejoindrez Kichompré et son église puis longerez la rive gauche de Vologne en traversant la Réserve biologique intégrale du Kertoff. Vous découvrirez le hameau du même nom avec son ancienne papeterie. Votre avancée se fera essentiellement à l’abri des grands résineux pour redescendre progressivement sur le piémont vosgien. Pour les amoureux de la botanique, vous croiserez en chemin des arbres remarquables mais surtout vous pourrez découvrir un magnifique jardin d’altitude avec des fleurs du monde. Perché à 650 mètres, il se visite d’avril à septembre.

Pour approfondir votre visite, au départ de Berchigranges, le sentier des Huttes vous invite à découvrir quelques curiosités naturelles : des épicéas aux formes atypiques, des érablaies sur éboulis et des forêts d’épicéas sur blocs.

Après cet interlude botanique, vous arriverez à Champ-de-Laxet pour terminer votre étape du jour.

Étape 8 : Champ-de-Laxet – La Poirie
17,80 km | 219 D+ | 520 D- | 5h15

Vous débuterez votre étape en forêt à la découverte  des pierres du Sacrifice, un site celtique ou quelques pierres à cupules demeurent encore. Après Champdray, vous pourrez faire un léger détour au sommet du Spiémont pour prendre de la hauteur et apprécier l’environnement qui vous entoure. Puis la même possibilité s’offrira à vous avec la colline de Laleu et sa roche qui culmine à 781 mètres d’altitude et son panorama magnifique sur toute la région.

De piste en piste, vous marcherez au fil des cols au cœur du piémont vosgien. Du col de la Vierge au col de Malenrupt, vous quitterez la forêt pour rejoindre le village de St-Jean-du-Marché où se dissimulent au cœur de la forêt, sur le Mont-Saint-Jean, les ruines du château. Détruit par les troupes suédoises durant la Guerre de Trente Ans au milieu du XVIIe siècle, seuls des murs du rempart, les vestiges d’une chapelle, des tours et les bases du donjon demeurent comme témoin de ce passé.

Puis vous laisserez la forêt pour rejoindre Faucompierre par un chemin au milieu des champs avant d’atteindre La Poirie.

Étape 9 : La Poirie – Jarménil
11,40 km | 278 D+ | 350 D- | 3h30

Le dénivelé positif se fait beaucoup moins important, la fin du trajet est proche ! De La Poirie à Jarménil, vous retrouverez une forêt aux essences plus variées et davantage feuillues. Sur le chemin, vous croiserez le moulin de Xamontarupt. Sur ce site, quatre types de production cohabitaient : la meunerie, l’huilerie, la saboterie et le haut fer. Trois sont encore visibles aujourd’hui et à découvrir lors d’une visite guidée par le propriétaire en Juillet et Août. 

Puis vous quitterez le village fleuri de Xamontarupt en direction de Jarménil. Vous franchirez un petit ruisseau, traverserez une clairière, descendrez un chemin à flanc de colline avant d’atteindre la Vologne aux confluences de la Moselle. Ici s’achève votre étape mais ne manquez pas d’aller au lieu-dit Bazimpré pour découvrir le méandre de la Moselle encaissé entre des falaises de grès. La rivière a ici établi son lit à travers la roche en creusant des passages étroits.

Étape 10 : Jarménil – Epinal
18,80 km | 341 D+ | 360 D+ | 5h30

En sortant de Jarménil, vous franchirez un pont en pierre. Penchez-vous un peu, vous ne rêvez pas l’eau coule à l’envers sous une arcade ! Puis vous reprendrez votre marche à travers forêts et cultures pour  rejoindre Archettes, village situé au cœur du piémont du massif vosgien et au bord de la Moselle. Les terrasses alluviales bordant le cours d’eau sont inscrites aux Espaces Naturels Sensibles lorrains. Ouvrez bien l’œil, vous pourriez apercevoir un Azuré des paluds, une espèce rare  et menacée de papillons. 

La commune d’Archettes abrite aussi le Sanctuaire de Mercure au creux de la forêt de Tannières. Erigé sur un plateau culminant à 440 mètres d’altitude, il reste encore aujourd’hui quelques vestiges de cet édifice antique.

A partir d’ici, vous reprendrez le GR5F qui fait la liaison jusqu’à Epinal. Cette partie aura un air de déjà-vu. Mêmes sentiers, mêmes paysages mais dix jours plus tard. Après tout, un bon randonneur sur un GR® de Pays revient toujours sur le lieu de son départ !

Les commentaires sont clos.